Master mention Droit de l'environnement, parcours Droit et transitions socio-écologiques

Master mention Droit de l'environnement, parcours Droit et transitions socio-écologiques

Image d'illustration : éoliennes dans un paysage à Bourgneuf-en-Retz

Accroche

Le Master vise à apporter des connaissances solides en droit de l’environnement et des transitions socio-écologiques, tant en droit privé qu’en droit public, afin d’acquérir les compétences requises pour accéder aux professions juridiques.

En pratique

Libellé réglementaire
Master mention Droit de l'environnement, parcours Droit et transitions socio-écologiques
Type de diplôme
Master
Niveau de sortie
bac+5 et plus
Modalités pédagogiques
Présentiel
Capacité d'accueil
25
ECTS
120
Langue de la formation
Français
Localisation(s) des enseignements
Rennes

Présentation

La mention Droit de l’environnement a pour objectif de former des juristes de haut niveau sur les enjeux juridiques des transitions socio-écologiques, capables d’appréhender ces enjeux et d’intégrer ces défis sociétaux dans leur pratique professionnelle.

Elle vise l’acquisition de connaissances robustes concernant le droit de l’environnement et l’intégration des exigences écologiques et de transition dans différentes branches du droit public et du droit privé.

Les compétences acquises durant le Master permettent aux étudiants de s’insérer dans le secteur public comme dans le secteur privé, dans le contexte d’une forte demande de compétences sur les questions et les enjeux des transitions socio-écologiques.

Publics

La formation est ouverte aux étudiants en poursuite d’études de droit (licence de droit public ou privé, droit et science politique, droit et philosophie…), ainsi qu’aux salariés et demandeurs d’emploi en formation continue qui souhaitent développer leurs compétences ou valider leurs acquis par une formation complète en droit de l’environnement.

Compétences développées

À l’issue de la formation, les diplômés sont aptes à :

  • analyser, assister, et conseiller sur toutes questions juridiques liées à des enjeux environnementaux ;
  • réaliser une veille juridique sur l’ensemble des enjeux environnementaux ;
  • gérer les enjeux environnementaux au sein d’une entité ;
  • fournir un appui juridique à la prise de décision en matière environnementale ;
  • négocier et rédiger des actes juridiques en matière environnementale ;
  • gérer un contentieux en matière environnementale.

Les plus de la formation

  • Master en droit public et en droit privé
  • Formation au droit de l’environnement dès le niveau M1
  • Professionnalisation dès le master 1 : stage, conférences métiers, conférences d’actualités…
  • Niveau Master 2 en alternance ou en formation recherche
  • Interventions et partenariats avec les professionnels
  • Pratiques pédagogiques permettant aux étudiants de développer des compétences méthodologiques et pratiques destinées à la professionnalisation (clinique juridique, procès simulé, ateliers de rédaction d’actes…)
  • Plusieurs enseignements en anglais pour une ouverture à l’international

Et après ?

Poursuite d'études

Le Master prépare à la poursuite d'études en doctorat comme à l'insertion professionnelle immédiate après son obtention.

Outre les professions juridiques classiques, le besoin de juristes spécialistes des enjeux juridiques de l’environnement et des transitions socio-écologiques se manifeste dans les entreprises (grands groupes, PME, bureaux d’études…), les associations et autres ONG, dans les collectivités et autres entités publiques nationales, européennes et internationales.

Les étudiants pourront aussi présenter l’examen du Centre Régional de Formation Professionnelle des Avocats (CRFPA), de l’École Nationale de la Magistrature (ENM) ou poursuivre en doctorat à l’issue du Master 2, pour se consacrer à des carrières académiques en France ou à l’étranger (université, organisme de recherche public ou privé).

Types de métiers

La formation, à la fois transversale et approfondie, permet aux étudiants d’envisager un large panel de débouchés professionnels, tous secteurs public, privé, para-public confondus.

  • Juriste conseil en environnement en collectivité publique, entreprise, bureau d’étude, organisation internationale, ONG…
  • Expert en audit juridique environnemental
  • Avocat spécialisé en droit de l’environnement
  • Responsable développement durable
  • Magistrat
  • Enseignant-chercheur à l’université ou chercheur dans un organisme public ou privé

Organisation pédagogique

Le programme d’enseignement du Master est conçu sur deux années.

La première année de formation permet à l’étudiant.e d’acquérir les connaissances et les compétences pour comprendre les problématiques majeures du droit de l’environnement et des transitions socio-écologiques. Elle vise ainsi à offrir une formation généraliste transcendant la division droit public/droit privé.  
Le M1 comporte un socle de matières fondamentales à l’interface du droit de l’environnement (droit national, européen et international, contentieux transnationaux), et de plusieurs branches du droit questionnées par les processus de transition socio-écologique.

Le Master 2 vise à approfondir les connaissances de l’étudiant.e et à consolider sa compétence juridique. La formation repose sur un enseignement théorique et pratique en droit de l’environnement, considéré dans le contexte des transitions socio-écologiques, à l’aune d’autres disciplines en sciences sociales (science politique, sociologie, philosophie…), pour appréhender les problèmes de dégradation de l’environnement dans leur complexité interdisciplinaire et mieux évaluer la réponse offerte par le droit, les évolutions en matière contentieuse et de responsabilité.

La deuxième année de Master offre aussi une dimension pratique marquée, avec la dynamique de l’alternance ou du stage, et des enseignements et montée en compétences assurés par plusieurs intervenants praticiens des secteurs publics et privés, à l’échelle nationale, européenne et internationale.

Au-delà du champ des connaissances techniques et théoriques requises, la formation favorise le développement de compétences transversales (autonomie, acquisition d’un regard critique, renforcement des capacités de communication à l’oral et à l’écrit, capacité à travailler en équipe en mode projet). Elle assure l’acquisition de compétences méthodologiques et pratiques destinées à la professionnalisation (concevoir des documents de compréhension et d’aide à la décision sur tout aspect juridique des transitions socio-environnementales, produire une analyse juridique permettant de répondre à des enjeux environnementaux complexes, construire une stratégie contentieuse argumentée…).

    Formation initiale

    Responsable(s) pédagogique(s)

    Virginie VIDALENS

    Pré-requis

    Accès en Master 1 : avoir validé une Licence en droit (licence de droit public ou privé, droit et science politique, droit et philosophie…) soit 180 crédits ECTS.

    Critères de sélection :

    • Les résultats académiques en licence
    • La maîtrise ou le niveau d’expertise de savoirs ou compétences académiques, méthodologiques et de savoir-faire/savoir-être
    • Le parcours antérieur du candidat (formation, stage, service civique, emploi, engagement associatif…).
    • La motivation, la connaissance de la formation, la cohérence du projet professionnel du candidat avec la formation
    • Une maîtrise suffisante de la langue anglaise

    Modalité(s) d'alternance

    Contrat d'apprentissage
    Contrat de professionnalisation

    Responsable(s) pédagogique(s)

    Virginie VIDALENS
    Last updated: jeu, 22/02/2024 - 14:06