Master mention Biodiversité, écologie, évolution, parcours Patrimoine naturel et biodiversité (PNB)

Master mention Biodiversité, écologie, évolution, parcours Patrimoine naturel et biodiversité (PNB)

Image d'illustration : Erzberg Eisenerz, Autriche

Accroche

L’objectif principal est de former des spécialistes capables d’assurer un continuum entre les inventaires des espèces et la recherche académique afin de développer des critères de diagnostic, d’évaluation des processus de surveillance et de conservation et de la biodiversité.

En pratique

Libellé réglementaire
Master mention Biodiversité, écologie, évolution, parcours Patrimoine naturel et biodiversité (PNB)
Type de diplôme
Master
Niveau de sortie
bac+5 et plus
Modalités pédagogiques
Présentiel
Capacité d'accueil
25 étudiant.e.s
ECTS
120
Langue de la formation
Français
Localisation(s) des enseignements
Rennes

Présentation

Ce master, à finalité recherche et professionnelle, développe des enseignements sur la connaissance et la préservation du patrimoine naturel.
Les étudiants diplômés possèderont les compétences suivantes :

  • Aptitude à développer des recherches à tous les niveaux d’appréhension de la biodiversité.
  • Aptitude à la mise en place de stratégies d’échantillonnages et de recensement des espèces.
  • Connaissance des systèmes experts d’identification des espèces et d’analyses statistiques des données de terrain.
  • Maîrise des connaissances fondamentales en écologie adaptées aux applications professionnelles pratiques pour les opérations de gestions et de protection de la biodiversité et de hiérarchisation des différentes valeurs de la biodiversité dans le cadre du développement durable.
  • Connaissance des différentes politiques en faveur de la biodiversité.
  • Compétences sur les techniques de communication scientifique.

Ce master forme des spécialistes capables d’assurer un continuum entre les inventaires des espèces et la recherche académique afin de développer des critères de diagnostic, d’évaluation des processus de surveillance, de conservation, de restauration de la biodiversité. Il permet aux étudiants d’acquérir des bases théoriques et pratiques sur la diversité écologique, la diversité des espèces et la diversité génétique pour poursuivre des travaux de recherche. Il forme un vivier d’experts en gestion des espaces naturels à destination des collectivités territoriales, des associations et des bureaux d’études.
 

Publics

La formation est ouverte aux étudiant.e.s en formation initiale ainsi qu'aux salarié.e.s et demandeur.euse.s d’emploi en formation continue.

Compétences développées

Les diplômé.e.s de la formation sont en mesure de :

  • Maîtriser les analyses des processus démographiques et génétiques régissant les fluctuations temporelles d’abondance dans les populations.
  • Maîtriser les systèmes experts d’identification des espèces et les protocoles d’échantillonnage en milieux naturels et (semi)anthropisés.
  • Assurer un continuum entre les inventaires des espèces et la recherche académique afin de développer des critères de diagnostic, d’évaluation des processus de surveillance, de conservation, de restauration de la biodiversité.
  • Maitriser les principales méthodes modernes d’analyse et de compréhension du patrimoine génétique et mettre ces méthodes en application pour analyser la diversité génétique des espèces, les réseaux d’interactions au sein des communautés et comprendre le fonctionnement spatio-temporel des populations.
  • Appliquer ces connaissances à l’inventaire de la biodiversité, à la gestion ou la préservation des espèces et à celle de leur patrimoine génétique.
  • Maitriser l'usage pratique de l'anglais tel qu'il est parlé entre scientifiques avec une syntaxe correcte et un vocabulaire précis sur des sujets de recherche dans les domaines de l’évaluation, de la gestion et de la conservation de la biodiversité.
  • Maitriser les analyses statistiques appliquée à l'analyse de la biodiversité.
  • Comme tout étudiant diplômé d’une mention BEE, ils sont également notamment en mesure de :
  • Communiquer à des fins de formation ou de transfert de connaissances, par oral et par écrit, en français et dans au moins une langue étrangère
  • Mobiliser des savoirs hautement spécialisés, dont certains sont à l’avant-garde du savoir dans un domaine de travail ou d’études, comme base d’une pensée originale
  • Prendre des responsabilités pour contribuer aux savoirs et aux pratiques professionnelles et/ou pour réviser la performance stratégique d'une équipe
  • Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale
  • Se servir de façon autonome des outils numériques avancés pour un ou plusieurs métiers ou secteurs de recherche du domaine
  • Appréhender la dimension globale d’un écosystème (structure spatiale et paysagère, occupation du sol, usages, pressions, acteurs, conflits)
  • Collecter ou produire des données, bibliographiques ou de terrain, permettant de décrire un objet
  • Conceptualiser les conséquences d’un changement d’échelle spatiale et/ou temporelle
  • Concevoir et mettre en œuvre une chaîne d'opérations pour une étude en écologie dans le cadre d'un travail de recherche ou d'une étude d'impact : élaborer un plan expérimental ou un plan d’échantillonnage, tester une hypothèse scientifique, valider un modèle théorique par comparaison de ses prévisions aux résultats expérimentaux ou aux mesures, apprécier les limites de validité du modèle, identifier les sources d’erreur
  • Identifier et appliquer des outils d’acquisition de données (traitement d’images satellitaires, géomatique) et d’outils d’analyses mathématiques et/ou informatiques aux objets écologiques (statistiques, écriture et étude de modèles mathématiques)
  • Synthétiser l’état de l’art dans un domaine de la spécialité ; connaître et savoir utiliser les principales sources d’information en exerçant son sens critique.
     

Les plus de la formation

  • Former par la recherche des diplômés capables d’évaluer tous les niveaux de la biodiversité.
  • Formation statistique approfondie appliquée aux analyses de biodiversité.
  • Contribution importante de professionnels de l’environnement dans la formation.
  • Intégration forte des post-diplômés dans les structures agissant pour l’évaluation, la gestion et la protection du patrimoine naturel.

Partenaires de la formation

  • Unité BOREA MNHN
  • UMR IGEPP, Rennes
  • UMR Ecobio, Rennes
  • OSUR – Observatoire des sciences de l’univers de Rennes. 

Et après ?

Devenir des diplômés

Taux d'insertion professionnelle : 80 à 90 %.

Pour en savoir plus sur le devenir des diplômés : consultez les enquêtes de l’OSIPE (Observatoire du suivi de l’insertion professionnelle des étudiants).

Réussite

Taux de satisfaction : non évalué
Taux de réussite : 100%

Poursuite d'études

La poursuite d'études est exceptionnelle en raison de la nature même du diplôme préparant à une insertion directe sur le marché du travail.

Types de métiers

Cette formation offre de nombreux débouchés professionnels, dans la grande majorité : chargé de mission faune flore dans les bureaux d’études, les associations de protections de la nature, les réserves naturelles et les collectivités territoriales (DREAL, les espaces naturels sensibles, les parcs naturels régionaux…

Secteurs d'activités (code ROME)
A1204 Protection du patrimoine naturel
A1303 Ingénierie en agriculture et environnement naturel
H1302 Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels
K2402 Recherche en sciences de l'univers, de la matière et du vivant
K1404 Mise en œuvre et pilotage de la politique des pouvoirs publics
H1206 Management et ingénierie études, recherche et développement industriel

Recherche & international

Lien avec la recherche

La formation s’appuie essentiellement sur les unités suivantes :

  • Unité BOREA MNHN
  • UMR IGEPP, Rennes
  • UMR Ecobio, Rennes
  • OSUR – Observatoire des sciences de l’univers de Rennes.

Echanges internationaux

Environ 20% des enseignements de master 1 et 30% des enseignements de master 2 se font en anglais. 

Organisation pédagogique

Formation en 2 ans (s’étalant sur 21.5 mois) sous forme de cours magistraux, de travaux dirigés et pratiques, stages de terrain et projets d’études dont 8 à 9 mois de stage (2 à 3 mois en master 1 et 6 mois en master 2).

Calendrier de la formation

  • Master 1 : Enseignements en présentiel et examens de septembre à mars ; stage de recherche d’avril à juin
  • Master 2 : Enseignements en présentiel et examens de septembre à février ; stage de recherche de mars à août.

Méthodes pédagogiques

90 % présentiel, 10% distanciel + projets tuteurés et travail personnel. Une part non négligeable des enseignements de master 1 et master 2 ont lieu sur le terrain (sorties et stages de terrain).

Equipe pédagogique

Enseignants-chercheurs et chercheurs de l’université de Rennes ou partenaires. Intervention de professionnels impliqués dans la gestion d'espaces naturels.

 

Modalités d'évaluation

Modalités de contrôle des connaissances et des compétences (MCCC)

Les aptitudes et l’acquisition des connaissances et des compétences des Unités d'Enseignement (UE) sont appréciées soit par un contrôle continu régulier, soit par un examen terminal, soit par ces deux modes d’évaluation combinés.

Validation de l’année et du diplôme

La maîtrise est obtenue par validation du master 1re année (M1) soit 60 crédits (ECTS).
Le diplôme de master est obtenu par validation des années M1 et M2 et s’accompagne de l’obtention de 120 crédits (ECTS).

Pour en savoir plus

L'ensemble des dispositions générales de MCCC est téléchargeable :

  Dispositions générales des MCCC pour les masters - 2023-2024 - (1.32 Mo)
Les MCCC détaillées par diplôme sont votées chaque année en CFVU. Elles sont consultables sur l'ENT des étudiants et stagiaires inscrits en formation.

Modalités de contrôle des connaissances et des compétences (MCCC), Modalités de validation de l’année et du diplôme, lien vers les dispositions générales de MCCC consultables depuis l’ENT. 

Liens avec le monde professionnel

Responsables et chargés de mission des services patrimoines naturels des collectivités territoriales. 

    Formation initiale

    Responsable(s) pédagogique(s)

    Anne-Marie CORTESERO
    Sébastien DUGRAVOT
    Frédéric YSNEL

    Contact(s)

    Scolarité sciences et philosophie
    263 avenue du Général Leclerc
    35042 RENNES
    Tel
    02 23 23 63 27
    sciences-scol [at] univ-rennes.fr
    Anne-Marie CORTESERO
    anne-marie.cortesero [at] univ-rennes.fr
    Sébastien DUGRAVOT
    sebastien.dugravot [at] univ-rennes.fr
    Frédéric YSNEL
    frederic.ysnel [at] univ-rennes.fr
    Service orientation insertion entrepreneuriat (SOIE)
    1 rue de la Borderie
    35000 RENNES
    Tel
    02 23 23 39 79
    soie [at] univ-rennes.fr

    Pré-requis

    Licence Sciences de la vie avec une formation solide en écologie et des compétences avérées en analyse de données.

    Profils attendus

    Les postulant.e.s doivent disposer de solides connaissances en biologie et en écologie, un goût affirmé pour les études de terrain et des compétences solides de l’identification naturaliste de taxons animaux et/ou végétaux.

    Droits d'inscription

    Droits d’inscription tels que déterminés par l’université de Rennes.

    Contact(s)

    Florence MORFOISSE
    Chargée de mission
    florence.morfoisse [at] univ-rennes.fr
    Catherine COLAS
    Gestionnaire de formation
    catherine.colas [at] univ-rennes.fr

    Pré-requis

    Il est possible d'accéder à cette formation sans être titulaire des titres requis via une validation de vos acquis personnels et professionnels (VAPP).
    En savoir plus sur ce dispositif facilitant votre entrée en formation.

    Modalités de candidature et constitution du dossier

    Merci de prendre contact avec le SFCA avant tout dépôt de candidature pour les connaitre les modalités spécifiques à la formation continue.

    Coût de la formation

    Pour l'année universitaire 2024-2025 : 2 500 € par année

    Des modalités de financement adaptées sont possibles en fonction de situations individuelles. Notre équipe pourra vous accompagner en ce sens.
    Pour en savoir plus sur toutes les modalités de financement de la formation tout au long de la vie, consultez notre rubrique Financez votre formation.

    Last updated: ven, 23/02/2024 - 16:00